Pourquoi faire des versements sur une assurance vie avant ses 70 ans ?

Pourquoi faire des versements sur une assurance vie avant ses 70 ans ?

La souscription à l’assurance-vie est désormais une pratique très utilisée en France. Elle offre plus d’avantages que les modes d’épargne préexistants. Outre l’image négative que peut avoir l’assurance-vie, lorsqu’on sait de quoi il s’agit, on comprend ce qu’il en est. Il est préférable d’épargner pendant sa vie active pour une épargne sur la durée. Concrètement, que peut-on tirer d’une souscription à l’assurance-vie avant 70 ans ?

Un abattement forfaitaire très favorable.

Lorsque vous réalisez votre épargne au contrat d’assurance-vie avant 70 ans, cela permet d’éviter des droits de transmission. Grâce à un abattement, vous êtes exonéré de ces droits. Un abattement désigne une déduction fiscale appliquée sur le contrat d’assurance-vie. Sous réserve de conditions, l’administration fiscale accorde plusieurs abattements forfaitaires. L’abattement intervient soit au rachat du contrat d’assurance-vie, soit au décès de l’assuré. Lorsqu’il s’agit d’un rachat de contrat, l’abattement n’est pas le même que pour les cas de transmission, c’est-à-dire le décès de l’assuré.

La souscription et le versement de cotisations avant 70 ans constituent un réel avantage pour l’assurance-vie. En effet, dans le cas du rachat de contrat, lorsque vous réalisez un retrait partiel ou total, le capital ne sera pas taxé. La fiscalité sera appliquée aux intérêts en fonction de l’âge du début des cotisations. Vous aurez droit à un taux de taxation bas et votre contrat garantira un abattement annuel uniquement sur les intérêts.

L’épargnant bénéficie d’un abattement de 4 600 € s’il est seul et de 9 200 € s’il s’agit d’un couple marié ou pacsé (pacte civil de solidarité).

Pour la transmission, ce qui est généralement le cas, les bénéficiaires auront un abattement de 152 500 € pour chacun d’entre eux. La condition à cet abattement avantageux n’est nulle autre qu’une épargne réalisée avant les 70 ans de l’assuré.

Par conséquent, dans le cadre d’une succession, les exonérations sont multipliées par le nombre de bénéficiaires. Concrètement, si vous avez 3 bénéficiaires, l’abattement sera de 152 500 € × 3. Vos bénéficiaires obtiendront une exonération fiscale de 457 500 €.

Une fiscalité avantageuse.

souscription assurance vie : Une fiscalité avantageuse avec groupe-rodin

Aujourd’hui, en France, l’assurance-vie est un instrument de transmission très répandu. Cet engouement est lié à plusieurs avantages, notamment la fiscalité avantageuse pour les bénéficiaires. Cet avantage est relatif à l’âge de l’assuré au moment de la souscription et aux versements de cotisations d’une part, et aussi au montant des capitaux transmis à ses bénéficiaires d’autre part.

Depuis le 13 octobre 1998, les cotisations versées avant l’âge de 70 ans reposent sur l’article 990 I du code général des impôts (CGI). Cet article renseigne sur la fiscalité liée à la transmission en assurance-vie. Si on bénéficie d’une exonération jusqu’à 152 500 €, cela change lorsqu’il s’agit d’une somme supérieure. En effet, un prélèvement forfaitaire est effectué par l’assureur, dès lors que la somme dépasse les 152 500 €. Un taux de 20 % est prélevé si vous êtes entre 152 500 € et 700 000 €. Au-delà de la somme de 700 000 €, le prélèvement sera de 31,25 €.

Lorsqu’on compare au droit de succession, l’assurance-vie a nettement un avantage en ce qui concerne les taux de prélèvement obligatoire. De plus, le conjoint survivant, marié ou pacsé est totalement exonéré des frais de succession s’il a été désigné comme l’un ou le seul bénéficiaire. Aussi, si les bénéficiaires désignés sont les frères et sœurs de l’assuré, il y a 3 conditions à remplir pour bénéficier d’une exonération totale. D’abord, il faut être âgé de plus de 50 ans ou en situation de handicap. Ensuite, être célibataire, divorcé (e), séparé (e) de corps ou veuf (ve). Enfin, il faut avoir été constamment domicilié avec l’assuré (e) décédé (e) au moins 5 ans.

La fiscalité en matière d’assurance-vie est un réel avantage pour les bénéficiaires.

Le rendement de l’assurance-vie.

Lorsque l’assurance-vie est réalisée avant 70 ans, il représente un placement plus avantageux que les autres modes d’épargne. La fédération française estime à 1,10 %, le taux moyen de rendement. Lorsqu’on compare avec le Livret A, c’est nettement supérieur. L’assurance-vie sera par exemple privilégiée si on veut assurer un nouveau-né. Elle présente un meilleur rendement et permet d’investir de grosses sommes sur le long terme. Les bénéficiaires pourront obtenir des sommes très élevées selon qu’on soit inscrit en fonds en euros ou en unités de compte.

La souscription et le versement de cotisations avant 70 ans procurent plusieurs avantages à l’assuré. C’est une manière habile de protéger ses bénéficiaires. Toutefois, il ne faut pas se précipiter pour souscrire, l’aval de professionnels pour vous accompagner est un conseil à ne pas négliger. Le Groupe Rodin saura mettre son expertise à votre service, pour toutes les questions relatives à l’assurance-vie et aux autres modes d’épargne existants en France. Vous pourrez faire le comparatif afin d’ajuster votre épargne à vos attentes et à vos besoins.

assuranceviefonctionnement

Related Posts

Avoir plusieurs contrats d’assurance-vie : A quoi ça sert ?

Avoir plusieurs contrats d’assurance-vie : A quoi ça sert ?

4 bonnes raisons d’investir dans une assurance vie en 2022

4 bonnes raisons d’investir dans une assurance vie en 2022

Assurance vie : quel rendement attendre pour 2022 ?

Assurance vie : quel rendement attendre pour 2022 ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.